Scanner thoracique

Le scanner thoracique au sein du pôle cardio-vasculaire

Qu’est-ce qu’un scanner thoracique ?

Le scanner thoracique ou tomodensitométrie (TDM) est une méthode d’imagerie qui consiste à utiliser des rayons X pour obtenir des images précises en coupe du thorax et de la partie supérieure de l’abdomen.

Pourquoi effectuer un scanner thoracique ?

L’efficacité de cet examen consiste à obtenir une vue précise des structures à l’intérieur de la poitrine. Le scanner reste l’un des meilleurs moyens d’examiner les tissus mous tels que le cœur et les poumons. Cela dit, il permet de repérer ou non une anomalie. Si c’est le cas, sa taille et sa localisation. De surcroit, cet examen détecte des anomalies même de très petite taille (inférieure ou égale à 3 millimètres). Dans le cas d’un cancer du poumon, le scanner thoracique permet de repérer si les ganglions lymphatiques à proximité sont anormalement gros.

Mais quelles sont les raisons les plus fréquentes pour effectuer un scanner thoracique ?

Nombreuses sont les raisons qui nécessitent un scanner thoracique notamment :

  • Après une blessure à la poitrine
  • Lorsqu’on soupçonne la présence d’une tumeur ou d’une masse (amas de cellules), y compris un nodule pulmonaire solitaire vu sur une radiographie du thorax.
  • Pour déterminer la taille, la forme et la position des organes de la poitrine et de l’abdomen supérieur.
  • Pour rechercher des saignements ou des accumulations de liquide dans les poumons ou dans d’autres zones.
  • Pour rechercher une infection ou une inflammation dans la poitrine
  • Recherche de caillots sanguins dans les poumons
  • Recherche de cicatrices dans les poumons
  • Signification des résultats anormaux

Par ailleurs, le scanner thoracique peut révéler de nombreux troubles du cœur, des poumons, du médiastin ou de la région thoracique, à savoir :

  • Une déchirure dans la paroi, un élargissement ou un ballonnement anormal, ou un rétrécissement de la principale artère transportant le sang hors du cœur (aorte).
  • Autres changements anormaux des principaux vaisseaux sanguins dans les poumons ou la poitrine.
  • Accumulation de sang ou de liquide autour du cœur.
  • Cancer du poumon ou cancer qui s’est propagé aux poumons à partir d’une autre partie du corps.
  • Accumulation de liquide autour des poumons (épanchement pleural)
  • Dommages et élargissement des grandes voies respiratoires des poumons (bronchectasie).
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques
  • Troubles pulmonaires dans lesquels les tissus pulmonaires s’enflamment et s’endommagent.
  • Pneumonie
  • Cancer de l’œsophage
  • Lymphome dans la poitrine
  • Tumeurs, nodules ou kystes dans la poitrine

 

Scanner thoracique RDV

Prenez rendez-vous pour un scanner thoracique dans nos centres:

IRM Bachaumont 75002

IRM Pôle Santé Bergère 75009

IRM Blomet 75015

La détection de toutes ces anomalies est-elle sans risques ?

 

Quels sont les risques d’un scanner thoracique ?

Les tomodensitogrammes et autres radiographies sont strictement surveillés et contrôlés pour s’assurer qu’ils utilisent le moins de radiations possible. Le scanner vous expose à une quantité très faible de radiations. La dose délivrée estlimitée au strict minimum et contrôlée par des professionnels de santé spécialisés.

Afin de limiter l’exposition aux radiations et aux effets indésirables possibles liés à l’emploi d’un produit de contraste, cet examen est prescrit par votre médecin dans le cadre d’indications précises, à certaines phases du diagnostic, du traitement ou du suivi.

Le scanner thoracique permet-il de diagnostiquer le Covid 19 ?

Le scanner n’est pas un outil de dépistage. Il sera utilisé chez des patients qui rencontrent des difficultés à respirer et vont être hospitalisés. Dans ce cas-là, le scanner est un examen complémentaire du test virologique « PCR ». L’avantage du scanner est qu’il fournit un résultat immédiat. La sensibilité du scanner est de 90%, c’est-à-dire qu’il y aura que 10 % de faux négatif d’où son efficacité irréversible.

Le scanner thoracique dans l’exploration du poumon

Le scanner thoracique ou tomodensitométrie permet de détecter l’anomalie la plus bénigne jusqu’à la tumeur.

Parfois, le scanner est complété ou remplacé par une IRM (imagerie par résonance magnétique).
Les complications du tabagisme et leur quantification (remodelage des bronches, emphysème et inflammation chronique des alvéoles respiratoires) sont parfaitement analysées au scanner.

Le dépistage des cancers pulmonaires (chez les patients à risques de cancer) est réalisé au scanner avec la plus grande sensibilité.

Dans le bilan de l’extension locale d’un cancer broncho-pulmonaire, le scanner analyse sa taille, sa topographie et ses rapports avec les structures environnantes de manière à programmer au mieux le traitement.

Le scanner est également l’examen de choix dans l’exploration des pathologies infiltrantes du poumon : fibroses, maladies liées aux inhalations professionnelles ou environnementales, aux médicaments, maladies de systèmes.