Arthroscanner

L’arthroscanner au sein du pôle ostéo-articulaire

Qu’est-ce que l’arthroscanner ?

L’arthroscanner est un examen qui est la contraction de deux examens successifs.

  • Le premier temps consiste à injecter le produit de contraste au sein d’une articulation sous un guidage radiographique.
  • Le second temps consiste à faire un examen scanner pour analyser au mieux les structures qui sont éventuellement responsables de la douleur à savoir les ménisques, les cartilages et les ligaments.

Pourquoi effectuer un arthroscanner ?

 L’arthroscanner est une technique d’imagerie médicale qui consiste à voir avec précision les tendons, ligaments, et le cartilage. Les articulations peuvent se détériorer de nombreuses façons. Vous pouvez vous fracturer un os, user un cartilage ou déchirer un ligament. Parfois, l’imagerie standard, comme une radiographie, ne montre pas assez de détails pour localiser le problème.

C’est alors que vous pouvez avoir besoin d’un arthroscanner.

Comment se déroule un arthroscanner ?

C’est un outil puissant dans la recherche et l’identification des causes des douleurs articulaires.  Il consiste à injecter à l’aide d’une aiguille fine un liquide iodé à l’intérieur d’une articulation. Le radiologue peut aussi se servir de cette même aiguille pour injecter un anesthésiant local et/ou une infiltration de corticoïdes. Des clichés radiographiques permettent ensuite de voir le contenu de l’articulation. L’arthrographie est complétée immédiatement par un scanner de l’articulation qui va permettre le diagnostic lésionnel.

Pourquoi faire un arthroscanner ?

On vous fait passer un arthroscanner pour vérifier les problèmes articulaires, tels que :

  • Une douleur articulaire que vous ne pouvez pas expliquer
  • Une sensation d’anomalie dans votre articulation
  • Une difficulté à bouger l’articulation

 

Les arthroscanners sont réalisés pour une variété d’indications, notamment :

  • Déchirures labrale saprès une luxation de l’épaule
  • Déchirure labrale de la hanche
  • Déchirure tendineuse d’épaisseur partielle
  • Déchirure ligamentaire d’épaisseur partielle
  • Déchirure ligamentaire de la main
  • Déchirure d’un tendon réparé
  • Déchirure du ménisque réparé
  • Soulagement de la douleur
  • Planification chirurgicale

Quelques raisons courantes de procéder à un arthroscanner au niveau de :

  • l’épaule : lorsque l’articulation est instable ou si une échographie ou une IRM simple n’a pas montré une suspicion de déchirure du tendon.
  • la hanche – pour montrer toute déchirure du cartilage du labrum (ou bord de l’articulation).
  • le poignet – pour mettre en évidence toute déchirure des petits ligaments du poignet.

Arthroscanner RDV

Prenez rendez-vous pour un arthroscanner dans nos centres:

IRM Bachaumont 75002

IRM Pôle Santé Bergère 75009

IRM Blomet 75015

Mais comment ces différents examens sont-ils réalisés ?

Arthroscanner de cheville

L’arthroscanner de cheville est indiqué pour l’exploration des atteintes intra-articulaires de cheville et notamment la recherche de lésion ostéo-chondrale du dôme talien, l’évaluation des lésions cartilagineuses et la recherche de corps étrangers intra-articulaires.  L’examen est réalisé par injection dans la cheville d’un produit de contraste opacifiant l’articulation. Au cours du geste, une infiltration de produit cortisoné peut être réalisée dans le même temps.  

Arthroscanner de l’épaule

L’arthroscanner d’épaule est utile pour l’analyse des fissurations des tendons de la coiffe des rotateurs. Il est en général un bilan de seconde intention après IRM ou échographie et est demandé avant chirurgie pour une étude précise de la topographie de la fissure, de son extension et pour étudier l’état des muscles de la coiffe des rotateurs.

L’arthroscanner d’épaule est particulièrement utile pour les bilans d’instabilité, permettant alors d’évaluer l’insertion haute du biceps (recherche de SLAP lesion) et l’état du bourrelet glénoïidien en particulier après luxation d’épaule.

L’examen est indiqué en cas de suspicion d’omarthrose pour l’étude du cartilage ou la recherche de fragment cartilagineux intra-articulaire.

Arthroscanner du poignet

L’arthroscanner du poignet est l’examen de référence pour l’étude des atteintes ligamentaires et cartilagineuses du poignet.  Après traumatisme et en cas de suspicion d’instabilité du carpe secondaire, l’arthroscanner permettra de rechercher une arthrose du poignet et une rupture des ligaments intrinsèques du carpe (scapho-lunaire ou luno-triquetral) . L’examen est aussi utile après fracture du scaphoide compliquée de pseudarthrose.

L’examen est réalisé en deux parties. La première partie appelée temps arthrographique va consister à injecter dans le poignet un produit de contraste. L’opacification de l’ensemble des interlignes et compartiments du poignet nécessite entre 1 et 3 injections.

La seconde partie consiste en la réalisation d’un scanner sur le poignet préalablement opacifié.

Durée

Il faut compter entre 30 et 45 minutes pour la totalité de la procédure.

Quels sont les avantages d’un arthroscanner ?

L’injection d’un produit de contraste dans l’articulation améliore la qualité de l’IRM ou du scanner pour montrer plus précisément les lésions de la structure interne de l’articulation.